Ballet de brosses à dents

 – En pré-production –

Présentation

Ballet de brosses à dents appartient au genre de la Comédie musicale. L’histoire se déroule dans une salle de bain. Dans ce lieu,  la danse, et plus particulièrement le Tango, devient l’ allégorie du couple.

Synopsis

Renaud et Marie s’aiment. Si Marie rêve de vie commune, Renaud tergiverse. Excédée, Marie met finalement Renaud au pied du mur. Ce dernier est sommé de décider s’il accepte ou non de vivre avec elle. Dans le huis clos d’une salle de bain, Marie et Renaud s’affrontent et confrontent leurs points de vue sur un air de tango.

Réalisation

Le sujet de Ballet de brosses à dents est l’engagement.  Il m’a été inspiré par ma propre histoire. Après une dispute, furieuse, ma femme est partie s’isoler dans la salle de bain. Alors que j’erre dans le couloir, je l’aperçois et décide de faire le premier pas. L’idée me vient alors d’exécuter avec elle une passe de tango – impromptue et maladroite – pour rétablir le dialogue.

Cette scène, issue de la biographie de mon propre couple, m’a donné l’idée d’écrire une comédie musicale et, plus particulièrement, un film de danse. Le choix du tango, pour la tension dramatique et la sensualité, s’est imposé comme une évidence.

Cette danse devient la métaphore de la lutte qui peut se jouer au sein d’un couple: ici, Marie qui veut, Renaud qui hésite et l’issue à trouver puisqu’ils s’aiment. La magie qui opère dans le couple opère aussi sur l’espace. Grâce aux jeux de lumières, les murs se distendent et  la salle de bain exiguë devient salle de bal.

La forme

J’ai choisi le tango pour exprimer  les tensions physiques et la sensualité qui se jouent  entre Renaud et Marie. Cela  implique de me référer aux mises en scène de film de genre comme Assassination Tango de Robert Duvall, Ballroom Dancing de Baz Luhrmann (Roméo + Juliette, Moulin Rouge !), L’acrobate de Jean Daniel Pollet ou encore Tango Libre de Frédéric Fonteyne.

Saisir le mouvement est l’enjeu majeur pour un tel projet. J’ai choisi de m’inspirer du modèle Billy Elliot de Stephen Daldry

Il m’a fallu également me replonger dans les codes de la Comédie musicale pour appréhender à la fois le rythme et le traitement onirique, voire surréaliste, propre à ce genre.

Ce qui m’a fait replonger avec bonheur dans des films tel que  Singin in the rain, West Side Story, Chicago, et bien d’autres…